Conseil des Communes et Régions d'Europe (CCRE)
Cités et Gouvernements Locaux Unis


Accueil / Actualité / Articles / Développement
suivant > < précédent

PLATFORMA - Plateforme européenne des autorités locales et régionales pour le développement

Développement - 06.03.2013

Compte-rendue de toutes les sessions du forum annuel de PLATFORMA
Une centaine de représentants et d’élus locaux et régionaux venus d’Europe et d’ailleurs se sont réunis à Bruxelles, les 4 et 5 mars 2013, à l’occasion du forum annuel de la plateforme européenne des collectivités pour la coopération au développement (PLATFORMA).

Modérée par la maire adjointe de Rennes (France) et membre du Bureau de l’AFCCRE, Roselyne Lefrançois, la première session sur la crise a été l’occasion de passer en revue les différents contextes nationaux en matière de coopération au développement par les collectivités territoriales.

« Bonn apporte son expertise à des villes sur quatre continents. En retour, notre politique de coopération nous permet de bénéficier d’une très bonne image, de développer notre réseau international et d’apprendre de l'expérience de villes partenaires plus grandes comme les villes chinoises, » a indiqué la conseillère municipale de Bonn (Allemagne), présidente de la commission coopération au développement de la section allemande du CCRE (RGRE), Christiane Overmans.

Défendant une vision optimiste de la crise, le maire de Rabat (Maroc), Fatallah Oualalou a déclaré : « Economie de proximité, coopération en matière de gestion de l’eau et de l’énergie ; la coopération décentralisée est un instrument de sortie de crise. Dans le cadre de la mutation de l’économie mondiale, faisons en sorte que la crise soit une opportunité pour les collectivités territoriales d’Europe, d’Afrique et d’ailleurs. 2014 sera l’année de sortie de crise. Ne ratons pas cette opportunité et réfléchissons ensemble à cette transition à l’occasion du 4e Congrès Mondial de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) qui aura lieu à Rabat, du 1er au 4 octobre 2013 sur le thème ‘Imaginer la société, construire la démocratie’. »

Vers un partenariat renouvelé via les programmes de développement européens

La deuxième session s’est concentrée sur les programmes existants de coopération au développement. Elle a été modérée par le secrétaire général de CGLU, Josep Roig.  

Les participants ont particulièrement souligné que les autorités locales et régionales ne peuvent être considérées que comme de « simples bénéficiaires et destinataires de programmes ». Leur rôle d’exécutants est désormais reconnu par les bailleurs de fonds institutionnels internationaux. Mais leur avis stratégique doit être pris en compte lors de l’élaboration de programmes car « les villes, municipalités et régions sont la solution de proximité » en matière de coopération au développement.

Une présentation de la Convention des maires a également permis aux participants de s'inspirer de ce modèle réussi de coopération entre institutions multilatérales et collectivités territoriales. Ce mouvement constitue, à ce jour, l'initiative la plus ambitieuse pour inciter les collectivités locales et les citoyens à dépasser les objectifs climatiques et énergétiques de l’Union européenne.

Leviers d’action des gouvernements locaux et régionaux dans les Etats fragiles

Quel rôle les gouvernements locaux et régionaux peuvent-ils jouer dans les États fragiles confrontés à de graves difficultés internes ou externes et aux catastrophes ? Cette question était au cœur des débats de la session d’ouverture de la deuxième journée du forum.

Les participants ont notamment souligné l'importance des autorités locales et régionales dans la reconstruction. Le vice-président du conseil régional des Pays de la Loire et conseiller municipal de Nantes (France), Jean-Philippe Magnen a noté que « bien qu'il soit important pour l'Europe de répondre aux besoins urgents des pays nécessiteux, notre priorité réside dans le processus de reconstruction, par le biais de la mobilisation des autorités locales et régionales ».

Les défis auxquels sont confrontés les États fragiles ont également été discutés dans le contexte de la crise économique actuelle. La première adjointe du maire de Tombouctou (Mali), Aziza Mint Mohamed Kattra, a souligné que « si la décentralisation avait été pleinement mise en œuvre dès le début, la crise n'aurait pas été aussi durement ressentie. Le degré actuel de décentralisation a toutefois permis de limiter les dégâts ». A cela, le bourgmestre de de Ville de Luxembourg, Xavier Bettel, a ajouté que les pays européens ne doivent pas se laisser influencer par la crise, ils doivent au contraire éviter de vouloir faire des économies coûte que coûte, s'isolant ainsi du reste du monde. « Nous devons garder à l'esprit que certains pays sont plus mal lotis que nous et faire preuve de solidarité en aidant nos pays partenaires ».

La communication à venir sur les autorités locales et régionales dans le développement

La Commission européenne « prend le rôle des gouvernements locaux très au sérieux », a déclaré lors de la dernière session du forum, Kristian Schmidt, le représentant du commissaire européen au développement et à la coopération. Il a également annoncé aux participants qu'une communication sur le rôle des collectivités locales est actuellement en cours d'élaboration et devrait être rendue publique avant l'été 2013.

Suite à une question de Lupe Moreno, représentant du secrétariat relations externes de la Generalitat de Catalunya, M. Schmidt a déclaré qu'il s’assurerait que la communication soit élargie pour inclure les autorités intermédiaires et régionales ainsi que les autorités locales.
Développez vos ventes : conseil marketing Organisation - Audit, conseil, coaching, formation référencement sur Google de site Internet - Audit, conseil, coaching, formation Référencement naturel sur Google, SEO