Conseil des Communes et Régions d'Europe (CCRE)
Cités et Gouvernements Locaux Unis


Accueil / Actualité / Articles / Afrique - Europe
suivant > < précédent

PLATFORMA - Plateforme européenne des autorités locales et régionales pour le développement

Afrique - Europe - 28.11.2017

Un sommet UA-UE sans les gouvernements locaux ? Plus jamais!
« Un sommet UA-UE sans les gouvernements locaux ? Plus jamais ! » C’est en ces termes que les secrétaires généraux du CCRE et de CGLU Afrique ont conclu le tout premier Forum des gouvernements locaux et régionaux Afrique-Europe.

Ce forum a eu lieu en marge du Sommet Union africaine – Union européenne des chefs d’Etat et de gouvernement, le 28 novembre 2017 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Après une journée complète de débats et de tables rondes, les dirigeants des gouvernements locaux et régionaux ont adopté une Déclaration commune – qui sera présentée lors du Sommet – appelant à inclure systématiquement les gouvernements locaux et régionaux et leurs organisations représentatives dans le dialogue sur le partenariat politique UA-UE.

« Il n’y aura plus un seul Sommet AU-EU qui ne tienne compte de la voix des gouvernements locaux et régionaux », ont déclaré Frédéric Vallier, secrétaire général du CCRE et Jean-Pierre Elong Mbassi, secrétaire général de CGLU-Afrique, en conclusion des débats, juste avant de remettre la Déclaration à Sidiki Diakité, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité de Côte d’Ivoire. Ils l’ont chargé de la transmettre au Président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, lors du sommet des chefs d’État et de gouvernement.

Les dirigeants locaux européens et africains ont exprimé le souhait de donner un nouvel élan et une nouvelle ambition au partenariat politique UA-UE pour apporter des solutions partagées, innovantes et durables aux défis et problèmes de plus en plus complexes. Messieurs Vallier et Elong Mbassi ont ajouté : « Pour un futur partenariat efficace entre l’UA et l’UE, les gens doivent être impliqués. Et ce sont leurs gouvernements locaux qui sont les mieux placés pour ça ».

Ce premier Forum des gouvernements locaux Afrique-Europe a été organisé conjointement par PLATFORMA, CGLU-Afrique, le CCRE et la Convention des Maires pour l’Afrique subsaharienne, avec le soutien de l’Union européenne et de l’Union africaine, de l’Association des régions et districts de Côte d’Ivoire (ARDCI) et l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI).

« L’avenir de l’Afrique est l’avenir de l’Europe »

Plus tôt dans la journée, Stefano Bonaccini, président du CCRE, a déclaré : « l’avenir de l’Afrique est l’avenir de l’Europe. Et en tant que représentants des villes et régions d’Europe, je ne peux que souligner que nous sommes désireux de contribuer à cet avenir durable des deux continents. Nous sommes ici parce que nous croyons aux partenariats ». Il a ajouté : « Nous demandons à l’UA et à l’UE de nous écouter mais nous devons aussi nous écouter les uns les autres en tant que partenaires égaux ».

Mpho Parks Tau, président de CGLU, a appelé à un nouveau pacte mondial entre les citoyens et les États. « Même si nous avons des réalités différentes, nous devons travailler ensemble », a-t-il déclaré.

Linda Mc Avan, eurodéputée, présidente de la commission du développement et membre de l’Assemblée parlementaire paritaire UE-ACP a déclaré : « Nous devons avoir des gouvernements locaux comme de véritables partenaires dans le partenariat UA-UE », soulignant le travail du Parlement européen sur la révision du Consensus européen pour le développement, le mandat de négociation sur l’avenir du partenariat UE-ACP et les discussions autour de la stratégie UA-UE.

Vous pouvez trouver l’article complet sur le site de PLATFORMA.
Développez vos ventes : conseil marketing Organisation - Audit, conseil, coaching, formation référencement sur Google de site Internet - Audit, conseil, coaching, formation Référencement naturel sur Google, SEO