Conseil des Communes et Régions d'Europe (CCRE)
Cités et Gouvernements Locaux Unis


Accueil / Actualité / Articles / PLATFORMA
suivant > < précédent

PLATFORMA - Plateforme européenne des autorités locales et régionales pour le développement

PLATFORMA - 25.06.2018

« Il est regrettable que les gouvernements locaux ne sont pas considérés comme les principaux acteurs de la coopération »
PLATFORMA, la coalition paneuropéenne des gouvernements locaux et régionaux – et leurs associations – actifs dans la coopération au développement de ville à ville et de région à région, a exprimé ses inquiétudes suite à la publication hier [14 juin] de la proposition de la Commission européenne pour le futur instrument de voisinage, de développement et de coopération internationale.

« Il est regrettable que les gouvernements locaux et régionaux soient presque uniquement mentionnés dans les programmes géographiques, et non comme les principaux acteurs de la coopération au développement, comme c’est le cas des organisations de la société civile (OSC) », a réagi Marlène Siméon, nouvelle directrice de PLATFORMA. Elle a ajouté que les gouvernements locaux et régionaux sont désormais dilués dans le pilier des défis mondiaux et ne disposent pas d’un programme distinct et d’un budget spécifique.

PLATFORMA défend en effet depuis dix ans le rôle clé des villes et des régions dans l’aide extérieure de l’UE et a réussi à faire figurer clairement les autorités locales dans le nouvel agenda urbain ou dans le nouveau consensus européen pour le développement.

PLATFORMA est également préoccupé par l’inclusion d’une perspective migratoire dans ce budget de l’action extérieure. « Les principaux objectifs de l’aide au développement devraient rester la promotion des droits de l’homme et l’éradication de la pauvreté dans le monde, tout en favorisant le développement durable; il ne s’agit pas de prévenir les migrations au niveau mondial et de protéger les frontières de l’UE », a ajouté Mme Siméon.

« Cette augmentation de 30% de l’aide extérieure est cependant un signe positif »

« Avec 123 milliards d’euros pour 2021-2027, contre 94,5 milliards d’euros pour la période 2014-2020, cette augmentation de 30% de l’aide extérieure est cependant un signe positif, confirmant que l’Union européenne veut rester le premier donateur dans le monde », a poursuivi Frédéric Vallier, secrétaire général du Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE), partenaire principal de PLATFORMA.

Il s’est également félicité du fait que les 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies et leur mise en œuvre aient un rôle central dans la proposition de la Commission.


Cet article a initialement été publié par PLATFORMA.
Développez vos ventes : conseil marketing Organisation - Audit, conseil, coaching, formation référencement sur Google de site Internet - Audit, conseil, coaching, formation Référencement naturel sur Google, SEO